Pour le prix d'un café nous scolarisons un enfant pendant un mois !

Ce n'est pas une exagération : Le coût de scolarité d'un élève à l'école "Graines de sable" est effectivement de deux euros par mois, et si le café vous parait cher à deux euros, avec la déduction fiscale que vous obtenez pour votre don votre dépense réelle est de 80cm d'euro. Un café à ce prix là ?

Notre équipe étant exclusivement composée de bénévoles, les sommes versées sont entièrement utilisées dans un objectif humanitaire, paiement de salaire d'enseignant, construction, matériel éducatif. Aucune charge administrative.

Vous pouvez donner par carte bancaire, par Paypal ou par chèque. Pensez toujours à préciser vos noms et adresse pour que l'on puisse vous adresser le reçu fiscal.

Convaincu ? Cliquez :

et si vous préférez le café .... faites nous connaitre auprès de vos amis, vos réseaux sociaux ...

  • Graines de sable, c'est parti !

    Les élèves et leur institutrice inaugurent l'école en 2015
  • Les enfants d'Ampasifoty

    Nous scolarisons les enfants entre 5 et 13 ans
  • La plage d'Ampasifoty

    Le bal des pirogues sur le lagon d'Ampasifoty
Parce que les gouttes d'eau forment des océans

La naissance d'un projet

Le village d'Ampasifoty

Un village de pêcheurs Vezo sur l'embouchure du fleuve Onilahy qui le séparant du Tuléar en fait une zone relativement difficile d'accès

L'association "Une école pour Ampasifoty"

Association d'utilité publique à but humanitaire inscrite au JO de Privas en Ardèche

L'école "Graines de sable"

Ouverte en novembre 2015 sur le terrain de Monique et Alain elle peut scolariser 70 enfants et emploie deux institutrices

 

Monique et Alain, un couple de Vahaza (terme malgache désignant un étranger blanc) s'installent, début 2012, au sud-ouest de Madagascar, dans le petit village d'Ampasifoty. Une relation de confiance réciproque s'établit peu à peu avec la population malgré la barrière de la langue et les différences culturelles.

Les habitants sont très démunis : service de santé que l'on peut qualifier d'embryonnaire, pas d'accès à l'eau potable, pas d’électricité, pas de route ... mais une demande récurrente leur est faite, elle concerne l'avenir des enfants : une école ... "une école pour Ampasifoty"

Un rapide recensement révélera que pour ce seul village quelques 80 enfants âgés entre 5 et 15 ans ne sont pas scolarisés ... laissons les conclure :

Comment rester indifférents ?

"Nous sommes motivés pour aider du mieux que nous pouvons ces enfants. Par chance notre terrain suffisamment grand et facilement accessible a une position centrale dans le village. Nous avons décidé, avec l'accord des autorités locales, d'y construire, à nos frais, une école que l'on espère ouverte au plus grand nombre. Pour aider à son développement et à son bon fonctionnement l' association "une école pour Ampasifoty" a été créée en France."

 

                                   

Un projet villageois

Un projet géographiquement modeste à l'ambition démesurée d'être utile à nos semblables. Pas de slogan, de grandes idées ou de grands changements, mais un travail de terrain au quotidien et à long terme.

Un village

Ampasifoty

Ampasifoty est un village de pêcheurs Vezo, une ethnie du sud-ouest de Madagascar dans lequel se sont installés Alain et Monique et où ils ont eu envie d'apporter quelque chose

Une association

Une école pour Ampasifoty

L'association d'utilité publique à but humanitaire créée et enregistrée en France permet de récolter des fonds sous forme de dons, de subventions ou autres et peut délivrer des reçus fiscaux.

Une école

Graines de sable

L'école est le projet central de l'association. Elle permet aujourd'hui de scolariser 70 élèves et emploie deux institutrices diplomées.